vous êtes un professionnel de santé :
Authentifiez-vous
Rechercher sur le site

Témoignage des familles face à l'errance de diagnostic

emeline

Aurélie, maman d'Emeline

« Emeline est née à terme après une grossesse sans soucis avec un petit poids de 2k750 mais en grande forme.
Pas de soucis jusqu'à 6 mois.
Nous étions en vacances dans le sud quand Emeline a commencé à devenir un peu jaune c'était surtout frappant au niveau des yeux puis sur tout le corps.
Le généraliste consulté ne s'est pas alarmé et à prescrit une prise de sang au vue des résultats il a décidé de compléter la prise de sang étant samedi nous avons dû passer par les urgences pédiatriques et là on ne nous a plus lâché!!

Elle a été hospitalisé 15 jours et a eu droit a de nombreux examens ( écho cardiaque, radio de la colonne, échos abdo, examen pour la mucoviscidose) mais cela n'aboutissait pas à grand chose. Les médecins avaient bien posé la question en ce qui concerne les selles mais moi ça ne m'avait pas frappé plus que ça et personne ne les a jamais regardé.
Emeline était très en forme juste jaune avec des lésions de grattage.

Devant la stabilité du bilan, il nous en laissé sortir afin que nous puissions retourner chez nous en Alsace d'autant plus que le baptême était prévu le dimanche qui arrivait et nous étions déjà jeudi.
Sur le chemin du retour que nous avons entrepris vendredi le médecin qui suivait Emeline à Fréjus nous a demandé de nous rendre à l'hôpital de Strasbourg pour un bilan ce que nous avons fait dans la foulée, le bilan étant stable nous avons pu rentrer pour le week-end.
Le samedi il était prévu que je travaille, c'était speed d'autant plus que du coup rien n'avait encore été préparé pour le baptême, c'était la folie mais un détail par rapport au reste.
Le mardi d'après Emeline a été hospitalisée pour compléter le bilan et ça a duré 2 mois, c'était très difficile d'autant plus que durant toute cette période aucun médecin mis à part l'interne ne venait la voir, j'en devenait malade.
La plupart du temps on le lui faisait presque rien hormis une bili IRM, une scinti et une ponction hépatique entre temps il y a juste eu des bio et des examens urinaires, et je vous assure que 2 mois c'est long très long. Le diagnostic n'était pas beaucoup plus précis, la biopsie montrait un début de fibrose hépatique mais impossible de préciser plus.

On est sorti de l'hôpital, Emeline était sous Ursofalk et nous retournions régulièrement en hôpital de jour pour le suivi. Le jour du rendez vous avec le médecin qui l'a suivi durant son hospitalisation mais que nous n'avions jamais rencontré alors que je suis restée avec elle 24h/24 est enfin arrivé, j'ai dû prendre un rendez vous en consultation privée ce qui ne s'est pas fait du jour au lendemain pour pouvoir le voir ( 80€) il m'a tout simplement dit qu'Emeline était très malade et qu' hormis la greffe elle ne pourrais pas tenir longtemps, j'ai demandé un diagnostic génétique (étant manipulatrice et ayant discuté avec différents médecins et radiologues de la maladie d'Emeline ils m'ont tous conseillé un avis génétique car ceci permettait de différencier certaines maladies hépatiques) que ce cher monsieur m'a refusé c'est trop cher pour ce que ça apporte, j'étais hors de moi, je n'en pouvais plus.

Etant d'un caractère plutôt bien trempé je n'ai pas lâché prise et ai demandé ce bilan au médecin qu'on voyait à l'hôpital de jour, je le remercie d'ailleurs beaucoup.

Plusieurs mois après le résultat est arrivé, il y avait bien une mutation d'un gêne ( un brin G avait muté en T je crois d'après mes souvenirs mais je ne sais plus de quel gêne il s'agissait), la choléstase intra hépatique familiale (la maladie de Byler de type FIC1 ) était donc précisée, c'est une maladie très rare car ils n'y a qu'une dizaine de cas en France.
Ceci veut dire que, mon mari et moi même, sont tous deux porteurs d'un gêne muté ce qui ne pose pas de problème pour nous mais Emeline a eu droit non pas à l'un mais aux deux gênes mutés d'où sa maladie.

Pour moi, c'était très important de savoir ceci car Emeline étant notre première enfant cela pouvait faire évoquer le diagnostic anténatal sans quoi je ne me serais pas lancée dans une seconde grossesse. Le risque étant de 1 sur 4 ce n'était pas négligeable mais sa sœur va très bien et elles s'adorent.

Après la certitude de ce diagnostic les visites se sont espacées et elle a été suivie par un autre médecin qui a été et qui est toujours très attentionné, très ouvert, c'est vraiment quelqu'un de très bien que je remercie également beaucoup.

Emeline a longtemps été uniquement sous Ursofalk auquel j'ai vite associé de l'homéo, la rifadine ne m'ayant pas convaincue pour le grattage.
Ce fut toujours galère pour la faire manger mais comme elle prenait quand même du poids on a réussi à éviter la sonde.
Suite à une fracture du poignet il a été mis en évidence une déminéralisation d'où la mise en place d'une supplémentation vitaminique, Emeline ne les assimilant pas.

Cela fait un peu plus d'un an qu'elle est sous bêta-bloquant car quelques varices œsophagiennes ont été mises en évidence.
Emeline va bien, elle est des fois un peu plus jaune suite à une infection, plus petite que ses copains à l'école, un peu gênée par son bidon pour courir et dans sa mobilité mais elle se débrouille, elle va toujours de l'avant.
Lors du dernier bilan les transaminases ont augmenté de ce qui a motivé l'inscription pour la transplantation qui se fera à Strasbourg. »

 
Dernières actualités

L'Alerte Jaune au congrès de pédiatrie 2017

congres_pediatrie_2017_elise
Du 17 au 19 mai 2017, se tient le congrès annuel de la Société Française de Pédiatrie. Pédiatres libéraux, hospitaliers, hépatologues : plus de 2000 médecins passeront par le...
En savoir plus...

La Journée Jaune s'affiche sur Internet !

journee_jaune_2017_banniere
Grâce à Planet.fr la Journée Jaune a pu être relayée gracieusement sur de nombreux site santé, tel que Medisite ou esanté.fr et même sur le site de la RATP.   Ce sont près d'un...
En savoir plus...

Interview de Benjamin Castaldi dans Medisite

benjamin_castaldi_medisite
A l'occasion de la Journée Jaune 2017,  Benjamin Castaldi revient sur les raisons qui l'ont poussé à s'engager aux côtés des enfants malades du foie. A la question "Pourquoi les maladies du...
En savoir plus...